Partenariat et entraide

Le partenariat (échange financier) et l’entraide (bénévolat) ont été et sont toujours les piliers de cette histoire. En effet, dès le commencement de l’écriture de ce livre j’ai compris que je ne m’en tirerai pas sans l’aide et le soutien de nombreuses personnes. Et toujours aujourd’hui, en ce qui concerne la communication et la diffusion de mon témoignage, j’utilise à la fois les possibilités des réseaux physiques locaux et des réseaux en ligne.

Un grand merci à tous ceux qui ont permis la réalisation de ce projet 🙂

Rédaction et illustration

Dès le début de la rédaction de ce récit en juin, juillet 2017, je me fais accompagner pour structurer ce travail. En deux séances, à partir des pages déjà réalisées, Clodine, une intervenante en atelier d’écriture me donne quelques bases pour structurer mon récit.

Edition

J’ai contacté plusieurs éditeurs dans le domaine de la santé ou du témoignage en joignant un synopsis et quelques planches déjà réalisées. En fait, j’ai reçu peu de réponses et lorsque j’en recevais elles étaient négatives. Je pense que plusieurs éléments jouaient en ma défaveur. Le fait que ce soit un témoignage tout d’abord. L’autre aspect c’est le choix de la forme. J’ai choisi d’illustrer mon récit mais le résultat n’est ni un roman graphique, ni une BD. Le format carnet à dessins est inclassable dans bien des collections. Bref du fait du côté atypique du projet, j’ai fini par choisir l’auto-édition. Il est vrai que je suis graphiste donc j’assume tout naturellement l’aspect mise en forme et réalisation. C’est la coopérative CDP49 qui héberge mon activité professionnelle qui devient officiellement éditeur.

Organisation et coopération

Puis pendant l’année 2018, au sein de la Coopérative d’Activité et d’Emploi CDP49 qui héberge mon activité professionnelle, je bénéficie d’un accompagnement au développement de mon projet avec Pascal.

Premières lectures

Fin juin 2018, le récit est achevé. Je le mets sur une plateforme en ligne pour lecture privée. Ma sœur est la première lectrice. Son retour positif est déterminant pour enclencher la suite.

Corrections fond et forme

Je prends alors contact avec mes médecins Isabelle Walker et Muriel Gay qui vérifient les informations médicales et rédigent une petite préface.

Une fois les corrections de fond réalisées, je demande également de l’aide pour les corrections de texte. Une équipe se forme au sein de CDP49 qui travaille bénévolement pendant l’été.

A l’automne, j’établis également le contact avec l’Association Kousmine Française. La présidente et médecin le docteur Monique Béjat m’invite alors, à présenter mon livre lors de leur assemblée annuelle. Après avoir lu la maquette du livre, elle complète la préface avec son propre texte.

Communication multi-supports

En septembre, c’est au tour de la mise en place de la communication pour animer la campagne de financement participatif sur Ulule. Et là encore, je reçois le soutien de plusieurs personnes et entreprises pour communiquer dans la presse, sur les réseaux sociaux, via un site web ou une émission radio.

Financement participatif

Donc grâce au système de crowdfunding sur la plateforme Ulule, et le soutien d’une centaines de personnes et de plusieurs entreprises, j’ai obtenu le financement nécessaire à la réalisation de mon projet. Le soutien du réseau de la monnaie locale La Muse est également déterminant pour faire un tirage plus conséquent et de meilleure qualité.

Impression éthique

J’accorde une grande attention à faire des choix les plus éthiques possible. J’ai choisi une imprimerie locale, l’Atelier du Papier Recyclé avec laquelle je collabore depuis de nombreuses années. En effet je suis consciente des enjeux environnementaux et souhaite inscrire ce projet dans une logique de développement durable. De plus, cette entreprise fait travailler l’E.S.A.T. La Gibaudière pour la reliure. C’est une structure d’accompagnement de personnes en situation de handicap ou d’exclusion.

Distribution

J’ai reçu un très bon accueil de la part de tous les professionnels libraires, commerçants que j’ai contacté. Certains d’entre-eux m’achètent quelques livres pour mettre dans leur rayon sciences humaines. D’autres préfèrent adopter la méthode du dépôt-vente. Tous sont favorables à la mise en place d’animations pour favoriser la diffusion du message et la vente du livre.

Pour la vente en ligne, une amie accepte de prendre mon livre en référence sur son propre site en attendant que le mien soit opérationnel. Découvrez les livres de cette association locale : Be light Editions

Communication

Pour diffuser les méthodes de soins naturels et leur effets bénéfiques sur la santé, je vais continuer de proposer des temps d’échange sur le Maine et Loire dans divers endroits. J’aimerai aussi nouer des échanges avec les groupes de malades de l’hôpital et donc contacter les médecins qui les accompagnent. Puis, je vais apprendre à me servir des réseaux sociaux pour diffuser aux personnes intéressées. il reste encore beaucoup à faire et puis également, écrire les deux autres livres de la Trilogie Résilience car l’histoire continue…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je confirme avoir pris connaissance de la politique de confidentialité et autorise Sclérose Réactions à utiliser mes données pour traiter ma demande. *